top of page

Questions orales du groupe RGE

Dernière mise à jour : 20 nov. 2022

Conseil communautaire du Jeudi 16 décembre 2021


1 -Distribution de l’eau :

En juillet 2021, une demande de subvention au département pour une étude

d’accompagnement au choix du mode de gestion du service de l’eau potable a été faite mais nous n’avons pas de nouvelles depuis, qu'en est-il ? Quel est le calendrier prévisionnel de la concertation, y compris citoyenne, sur ce sujet majeur dont l'échéance est maintenant très proche.


En juillet 2021, le groupement Calia Hydratec a en effet été retenu pour accompagner la

CAVYVS afin d’optimiser la distribution d’eau potable sur le territoire. Depuis septembre, le

bureau d’étude analyse tous les contrats en cours. Sur la base d’un premier bilan, une réunion de lancement s’est tenue début décembre en présence de Romain Colas, VP en charge du Développement durable. Des groupes de travail en présence de tous les Maires vont être organisés à partir de janvier 2022. (voir planning détaillé ci-dessous).

A l’heure actuelle : 9 contrats de DSP de distribution de l’eau potable et 2 contrats

d’approvisionnement en eau. Ces contrats ont des échéances variables, avec une date pivot qui pourrait se dessiner au 31/12/2023 : prolongation par avenant de certains contrats pour pouvoir disposer d’une échéance unique de fin de contrat.




2-Tragique accident à vélo => que fait-on ?

Le 29 novembre dernier, une infirmière de 50 ans qui se rendait au travail en vélo a été

fauchée par un poids-lourd et a perdu la vie(à Vigneux).Au-delà du drame personnel, qu'est-ce que l'agglomération va mettre en œuvre au 1er semestre 2022 pour sécuriser les parcours et inciter à des comportements plus prudents ? et en particulier le fait de ne pas devoir s’approcher latéralement d’un cycliste à moins d’un mètre en agglomération (R414-4, amende de 4ème classe) ? (Ajout ultérieur de Karim Sellami)


Nous avons tous été choqués par ce dramatique accident survenu à Vigneux et nous

partageons le chagrin des proches de la victime. Depuis le début de l'année, huit cyclistes ont perdu la vie sur les routes d'Ile-de-France et cette triste évolution est malheureusement à la hausse à l'échelle du pays. Il y a bien sûr de plus en plus de cyclistes et on ne peut que s’en réjouir mais, plus que jamais, nos infrastructures doivent s’adapter à cet usage croissant du vélo sur nos espaces publics. Je voudrais rappeler que les voiries en agglomération relèvent d’une compétence communale lorsqu’elle n’a pas été transférée mais que nul ne peut s’exempter d’une quelconque responsabilité lorsque des vies sont en jeu. C’est justement, à l’échelle de la Communauté d’agglomération, tout l’enjeu du Schéma communautaire des liaisons douces (SCLD)en cours d’élaboration : proposer des itinéraires cyclables lisibles et sécurisés, structurants pour le territoire, reliant toutes les communes et les principaux pôles.

Ce schéma intègre également un volet « préconisations » pour aider les Villes à sécuriser et à développer leur réseau cyclable communal. Il convient de préciser que le niveau d’ambition retenu par la CAVYVS pour ce SCLD correspond à un objectif de part modale du vélo de l’ordre de 10 à 15% (actuellement à peine 3%) qui induit des aménagements qualitatifs (de type piste cyclable).

S’agissant de la distance de dépassement d’un deux roues ou même d’un piéton, elle est

effectivement d'un mètre en agglomération et d'un mètre et demi hors agglomération mais

cela relève de pouvoirs de police dont ne dispose pas la Communauté d’agglomération. Mais vous avez raison de rappeler cette règle élémentaire du Code de la route qui s’impose à tous les usagers et à chacun de nous.




3-Quelle concertation est prévue avec les territoires voisins de notre agglomération sur le schéma de circulation douce ?

Les propositions de tracés du réseau cyclable structurant de la CAVYVS intègrent effectivement les principaux raccordements vers les territoires voisins : vers la Tégéval (94), vers l’Eurovéloroute ou encore vers Sénart via la forêt. Il convient de préciser que des discussions vont en outre être engagées avec la Ville de Villeneuve-Saint-Georges pour travailler sur les continuités d’itinéraires vers le Nord.




4-L’Exécutif de la CAVYVS est-il prêt à participer à une " Fresque du Climat " ?

La Fresque du Climat est un atelier d’intelligence collective de 3 heures adapté pour des

groupes de 5 à 20 participants. Elle permet de s’approprier une base de données scientifiques solides et reconnues, en reconstituant l’enchaînement des causes et conséquences du changement climatique et Valérie MASSON-DELMOTTE l'avait citée lors de son intervention à l'Astral. Nous proposons aux 9 maires, à leurs DGS et aux Directeurs de service de l'agglomération de participer à une séance dédiée à laquelle nous pourrions être associés. => seriez-vous prêts à y participer ?


Depuis fin 2018, l’association la Fresque du Climat œuvre effectivement pour embarquer tous les individus et toutes les organisations dans la transition, en permettant la diffusion rapide d’une compréhension partagée du défi que représente le changement climatique.

Elle exerce cette mission d’éducation et de sensibilisation auprès de tous les publics, en

France et dans plus de 40 pays. Elle organise notamment des ateliers pour les particuliers,

pour les salariés ou pour les collectivités. La participation à un atelier de 3 heures coûte 150 € par personne mais je pense que la Communauté d’agglomération doit pouvoir débloquer un budget pour organiser un tel atelier ouvert aux élus qui le souhaitent.


Rassemblement de la Gauche et des Écologistes : Céline CIEPLINSKI, François GUIGNARD, Christophe CARRERE, Karim SELLAMI

21 vues0 commentaire

댓글


bottom of page