top of page

Modification du Plan Local d'Urbanisme (PLU)

Dernière mise à jour : 1 mai 2021


Contribution MeC_Modif PLU avril 2021-1
Download • 330KB


La municipalité sans même avoir pris la peine d’informer ses élus a décidé de modifier le Plan Local d'Urbanisme (PLU).

But annoncé ? Renforcer la place de l’arbre et favoriser la nature en ville.

Sous un objectif en apparence louable -défense de la nature : nous étions sur le point d’être conquis ! - ce projet de modification, s’annonce comme une suite d'échecs.


Échec écologique !

En effet le nouveau PLU semble plus attaché à la défense d’une certaine esthétique, basée sur des critères subjectifs, qu’à la défense de l’environnement. Il traduit un manque de maturité de la majorité municipale sur la question écologique, en mélangeant constamment “ espace végétal ” et “ espace naturel ” . Autres exemples : de nouvelles contraintes fortes sur l’isolation extérieure des bâtiments et sur le développement du photovoltaïque. Mme le Maire privilégie l’urgence esthétique à l’urgence écologique. C’est à se demander s’il n’y a pas un deuxième objectif à cette révision, masqué par un vernis environnemental ?


Échec technique !

Le projet multiplie les énoncés flous ou soumis à l’interprétation du Prince (ex : “ devront être évitées les teintes banalisantes ” ) et les formules juridiquement fragiles, voire erronées (ex : “ À l’intérieur des « espaces verts protégés “, seuls sont autorisés … ”. Si l’on suit cette formule à la lettre, tout ce qui n’est pas énoncé ensuite est interdit : pots de fleur, mobilier de jardin et de loisir, etc…).

Pis, le fond de plan sur lequel s’appuie la définition des Espaces Verts Protégés (EVP) n’est pas à jour, loin s’en faut. Le comble pour un PLU !

Enfin la définition de ces EVP ne semble reposer sur aucune étude argumentée. Certains choix de zones semblent par endroits étonnants voire incompréhensibles.


Échec démocratique !

Comme souvent, la majorité voit dans la participation citoyenne une entrave et non une force. Aussi a-t-elle décidé de lancer cette modification en respectant le minimum légal en termes d’information et contribution publique. Au lieu de saisir la formidable occasion d’un travail collaboratif regroupant largement les associations environnementales et les citoyens, la mairie tente de faire passer le projet en le présentant comme ayant des impacts mineurs. La réaction n’a pas tardé : sous la grande affluence des citoyens venus chercher des explications, la 2ème séance d’accueil du public par le commissaire enquêteur le 10 avril s’est transformée en débat dans la salle des mariages (photo). L’inquiétude, voire l’exaspération, était palpable dans l’assemblée.


" L'objectif environnemental doit être réel et prioritaire et toutes nos contributions citoyennes doivent l'exprimer. .. "

Faisons en sorte collectivement qu’il atteigne son véritable but environnemental, pour cela faites-nous part de vos remarques en écrivant à Contact@montgeron-en-commun.fr. Nous tiendrons compte de vos apports pour l’élaboration de notre cahier d’acteur que nous déposerons avant le 4 mai, date de fin de l’enquête publique.


La réaction n’a pas tardé : sous la grande affluence des citoyens venus chercher des explications, la 2ème séance d’accueil du public par le commissaire enquêteur le 10 avril s’est transformée en débat dans la salle des mariages (photo). L’inquiétude, voire l’exaspération, était palpable dans l’assemblée.
2ème séance d'accueil du public par le commissaire enquêteur le 10/04/2021 dans la salle des mariages à Montgeron

140 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page