Conseil communautaire du 10 décembre :
La question de la gestion des déchets en débat, entre erreurs de gestion et manque de volonté politique.

Céline Ciéplinski est avec Karim Sellami et 2 autres personnes

19 h  

Lors du conseil communautaire de jeudi 10 décembre était à l'ordre du jour le rapport annuel 2019 sur le prix et la qualité du service public des déchets de la Communauté d'agglomération Val d'Yerres Val de Seine, l'occasion pour nous de rappeler l'importance de la prévention.

Trier c’est bien, réduire c’est mieux !

Avec plus de 24 M€ de budget par an, le budget d’enlèvement des ordures est le 1er poste de dépense de l’agglomération et il n’est pas prêt de baisser :

- d’abord parce que le SIREDOM, l’organisme de collecte des déchets de Draveil, Vigneux-sur-Seine et Montgeron (les autres communes étant desservies par le SIVOM) a été particulièrement mal géré et que nous devrons continuer à assumer ses dettes (surcoût de 2 M€ en 2020) ;

- ensuite parce que la taxe générale sur les activités polluantes va progresser de 40% d’ici 2025 ;

- enfin, parce qu’avec 518 kg de déchets par an/personne, les volumes de déchets que nous produisons continuent d’augmenter année après année : 2500 tonnes de plus prévues en 2020 !

Pourtant, d’autres territoires ont réussi à obtenir d’excellents résultats. C’est ce que montre une étude de l’ADEME et de ZERO WASTE FRANCE de septembre 2020 auprès des 58 collectivités qui ne produisent « que » 442 kg/an/hab.

Comment ont-elles fait pour y parvenir ?

⇨ une TARIFICATION INCITATIVE pour faire payer plus ceux qui produisent le plus de déchets ;

⇨ des collectes moins fréquentes des bacs résiduels ;

⇨ une forte incitation au compostage ;

⇨ un véritable portage politique du sujet.

Conséquence : les coûts de gestion des ordures de ces territoires sont de 22% inférieurs à ceux de la moyenne française.

Nous pouvons dans notre Communauté d’Agglomération aussi utiliser les leviers complémentaires suivants :

- développer la filière de réemploi en soutenant davantage l’activité de Ressourceries comme celle présente à Montgeron

- consacrer 2 % du budget à des actions visant à sensibiliser à la réduction des déchets

Alors, quand est-ce qu’on s’y met vraiment ?

Pour le Groupe de Rassemblement de la Gauche et des Écologistes

Céline CIÉPLINSKI, Christophe CARRÈRE, François GUIGNARD, Karim SELLAMI

LOGO_Asso_MeC_Couleur_horiz.jpg
Fb vert.png
insta jaune.png

Crédit photos : Raphaël Rippe-Pignaud

Photographie au drone : Hélices et Caméra

Abonnez-vous à notre lettre d'information