top of page

Vidéoprotection urbaine

Signature d'une convention de partenariat entre la commune et l'Etat relative à la vidéoprotection urbaine


Compte-rendu du Conseil Municipal du 15 novembre 2021

Y a-t-il une étude montrant l'intérêt et l’utilité de la vidéo surveillance ?

Cette délibération concerne la transmission d’information et l’exploitation du dispositif de vidéosurveillance vers les services de la direction départementale de la sécurité publique d’Evry. Elle traite donc d’un dispositif déjà établi, il serait donc intéressant d’avoir un bilan sur la mise en place de cette vidéosurveillance, sur les infractions sur la voie publique ? Combien de délits ont pu être interrompus ? Combien de délits ont pu être élucidés à Montgeron ? Quel a été l’impact sur les zones non vidéo-surveillées ?

Nous nous interrogeons d’autant plus que des études (*) ont montré :

  • Qu’il y avait un effet dissuasif de la vidéosurveillance, mais qu’elle ne protège pas des infractions impulsives (altercations, liées à l’alcool par ex). Elle ne réduit pas la délinquance, elle la déplace dans les zones limitrophes non équipées de caméras.

  • Qu’elle n’aide pas vraiment à élucider les affaires. Effectivement dans moins de 3 % des cas la vidéosurveillance est une aide.

  • D’autre part, la mise en place d’un CSU (Centre de Supervision Urbaine) et l’emploi d’agents municipaux, pour surveiller les écrans, coûte cher et réduit les effectifs disponibles sur le terrain. Or, dans toutes les villes, les élus et les chefs de police disent regretter de ne pas pouvoir faire de la police de proximité faute d’effectifs.

  • Enfin, le rapport coût-avantage ne serait pas favorable à la vidéosurveillance. Comme l’argent manque dans les collectivités. Il est nécessaire aujourd’hui de se questionner sur ce point, d'évaluer les dispositifs mis en place et de lancer le débat public... Donc Mme Le Maire pourriez-vous nous transmettre le bilan pour Montgeron de la mise en place de la vidéosurveillance ?

S’équiper en vidéosurveillance urbaine est certes de plus en plus consensuel : 80% des villes sont en effet équipées. Même s’il s’est banalisé, nous ne sommes pas favorable à ce type de dispositif, il n’est à nos yeux pas en adéquation avec les besoins réels de notre ville.

Quel est le véritable besoin des montgeronnaises et des montgeronnais aujourd’hui pour améliorer la situation ? Est-ce un service de protection des habitants qui privilégie le contact avec les personnes, la prévention et la médiation ? Un service avec de la réactivité en cas de délit grâce à un personnel disponible en îlotage ?

Ou bien est-ce une technique qui donne un sentiment de sécurité, mais dont aucune étude publique n’a à ce jour établi l’efficacité.

Pour ces raisons nous voterons contre cette délibération.


(*) : Britanniques et Selon une enquête menée en France par le sociologue Laurent Mucchielli, directeur de recherches au CNRS, Vous êtes filmés ! (Armand Colin, mars 2018)

33 vues0 commentaire

תגובות


bottom of page