Conseil municipal d'installation - 26 mai 2020

 Déclaration Montgeron en Commun : 

Bonsoir Madame le maire, Mesdames et Messieurs, membres du Conseil Municipal et agents municipaux ici dans cette salle.

Bonsoir également aux Montgeronnaises et Montgeronnais qui assistent par écran interposé à ce Conseil Municipal d’installation bien singulier.

 

Les élections municipales et communautaires 2020 se sont déroulées au lendemain de l’annonce par le premier ministre du stade 3 de l’épidémie de Covid-19.

Elles se sont caractérisées par un taux d’abstention record de 60 % et ont été suivies par un confinement de deux mois.

Nous tenons à remercier les électrices et les électeurs qui se sont déplacés, à féliciter les agents municipaux pour leur remarquable travail dans des circonstances exceptionnelles et à saluer l’ensemble des élus précédents qui ont poursuivi leur mandat 2 mois de plus pour gérer cette période inédite.

 

C’est dans ce contexte bien particulier que nous commençons ce nouveau mandat. Nous avons une pensée particulière et émue pour celles et ceux qui ont été touchés par le Covid19, par la maladie, le décès d'un proche, la perte d'un emploi ou la perte de revenus conséquent.

Nous avons été tous trois, Elise Billebault, Rémi Hackert et moi-même, élus comme représentants de Montgeron en Commun, liste citoyenne de gauche et écologiste, mais c’est bien pour l’ensemble des Montgeronnais que nous exercerons notre responsabilité.

 

Nous avons porté tout au long de la campagne électorale la nécessité de répondre y compris au niveau local à la crise écologique, sociale et démocratique.

 

Le confinement est terminé mais pas la crise !

Celle-ci a empiré. Nous devons toutes et tous prendre la mesure de la gravité de la situation et AGIR SANS ATTENDRE !!

 

En matière de démocratie locale, nous devons toutes et tous avoir en mémoire les circonstances de l’élection et son taux d’abstention record.

En outre il nous a semblé lors de la campagne que chacune des listes plaidait pour une démocratie locale plus transparente, plus participative et plus collaborative.

C’est d’abord ici entre élus du conseil municipal que nous devons faire preuve d’intelligence collective.

Lors des deux mois et demi qui viennent de s’écouler, nous avons regretté qu’il n’y ait pas davantage d’échanges, de concertation et de collaboration.

Nous avons bénéficié d’une réunion d’information fin avril sur la gestion de la crise sanitaire par la Ville. Madame Carillon s’était alors engagée à informer les élus au préalable de la future concertation avec les représentants des parents d’élève sur les modalités de réouverture des écoles.

Nous n’avons finalement pas été informés. D’autre part, nous avons appris par les associations de parents d’élèves qu’il ne s’agissait nullement d’une concertation mais d’une simple réunion d’information.

Nous regrettons également que les élus des minorités aient été exclus des actions bénévoles de mise sous pli et distribution des masques aux habitants.

Ces 2 exemples nous montrent qu’il y a du chemin à parcourir pour arriver à la coopération entre élus mais nous ne sommes qu’au début du mandat et les circonstances étaient particulières.

Nous sommes convaincus que nous pouvons progresser collectivement et nous formulons trois premières propositions dans ce sens :

- Première proposition – Afin de construire une véritable équipe municipale, nous proposons que l’ensemble des nouveaux élu.es de la majorité comme des minorités bénéficient ensemble de la formation à leurs fonctions.

- Deuxième proposition – Nous proposons que les élu.e.s des minorités soient associé.e.s à la rédaction du règlement intérieur du conseil municipal via la mise en place d’un groupe de travail dédié

- Enfin, par souci de transparence, nous proposons que les documents préparatoires au conseil municipal soient mis à disposition sous format électronique à l’ensemble des Montgeronnais sur le site internet de la Ville et que l’ensemble des réunions soient filmées.

 

En matière d’écologie, ce virus nous met face aux responsabilités humaines des dérèglements de la planète.

Pour éviter de nouvelles pandémies, de nouvelles catastrophes naturelles, nous devons au niveau local contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique et à la préservation de la biodiversité.

Nous devons aussi améliorer les capacités de résilience de notre commune.

Devant la crise économique actuelle et l’urgence écologique, ne pensez-vous pas pertinent de revoir le programme d’investissements de 2020 et surtout de co-construire ensemble le programme d’investissements des 6 prochaines années, un programme qui mette en priorité :

- D’une part, la transition écologique par la rénovation thermique des bâtiments et par la conception d’équipements destinés à développer les mobilités actives, ce qui aurait un effet bénéfique sur l’activité économique et l’emploi

 

- D’autre part la qualité des services publics pour amortir les chocs potentiels pour la population en créant :

un centre public de santé, un nouveau groupe scolaire ;

et en développant avec la CAVYVS un service de transport public tendant à la gratuité...

 

Face à la crise sociale, l’urgence est malheureusement encore plus aiguë.

De nombreuses familles et personnes isolées se retrouvent en précarité ou au bord de la précarité : fins des contrats courts, licenciements, chômage partiel, fermeture des commerces et activités indépendantes… tout autant de causes de grandes difficultés.

Nous saluons le travail sans relâche du Centre Communal d’Action Sociale et des associations Montgeronnaises pour accompagner ces personnes en difficulté.

Nous demandons  à aller plus loin encore et proposons les 4 actions suivantes :

- Premièrement, une réaffectation immédiate des budgets des événements annulés (Carnabal, Fête de la Ville par exemple) à des actions sociales et de solidarité ainsi qu’à l’accompagnement des élèves en difficulté.

- Deuxièmement, l’attribution d’une aide exceptionnelle avant l’été aux associations ayant continué leurs activités solidaires durant le confinement.

- Troisièmement, le report de la 2ème tranche de travaux de l’Avenue de la République pour ne pas pénaliser les petits commerçants déjà fortement éprouvés.

- Et enfin, l’enclenchement de négociations avec les bailleurs sociaux pour annuler ou échelonner suivant les situations les loyers des foyers étant impactés par la crise actuelle.

 

Les enfants et les jeunes sont aussi des victimes collatérales du confinement et de l’école à la maison qui a accentué les inégalités sociales.

Nous demandons à ce qu’une véritable concertation s’engage dès à présent avec l’ensemble de la communauté éducative (élus, directeurs/trices, personnel enseignant et non enseignant, représentants des parents d’élèves, PRE) dans 2 objectifs à court terme :

1. Afin de concevoir des dispositifs d’accompagnement scolaire et des activités de loisirs durant l’été destinés en priorité aux familles défavorisées.

2. Ainsi que pour préparer la rentrée scolaire de septembre 2020 pour qu’elle se déroule dans les meilleures conditions possibles.

 

En conclusion, vous l’aurez compris, nous estimons que la situation que nous vivons nous invite toutes et tous à un changement radical de posture et nous espérons qu’au-delà de nos désaccords et nos divergences, les 4 groupes ici représentés pourront travailler ensemble dans l’intérêt des Montgeronnais.

C’est de votre responsabilité et de celle de votre majorité Madame le Maire de mettre en place les conditions nécessaires à cette coopération.

 

Nous sommes impatients que Mme Carillon nous fasse part du mode de gouvernance qu’elle souhaite impulser au sein du Conseil Municipal et dans sa gestion de la ville.

_Celine.png

CÉLINE CIÉPLINSKI

_Remi.png

RÉMI HACKERT

_Elise.png

ELISE BILLEBAULT